Les débonnaires hériteront la terre

Le sermon sur la montagne est la pierre angulaire de la doctrine mennonite. Des choses comme la bonne compréhension de la prophétie et des sacrements sont importantes pour nous aussi, mais non pas dans la même mesure qu’avec beaucoup d’autres traditions ecclésiastiques. Dieu a promis une terre à Abraham et à sa semence. Enfin, mille ans plus tard, les enfants d’Israël possédaient en paix toute cette terre promise pendant le règne de Salomon. Et voilà, cette terre n’a pas eu de paix à aucun moment depuis lors.

Qu’est-il arrivé à la promesse de Dieu? L’épître aux Hébreux dit ceci d’Abraham: « Car il attendait la cité qui a de solides fondements, celle dont Dieu est l’architecte et le constructeur. » Et un peu plus loin : « C’est dans la foi qu’ils sont tous morts, sans avoir obtenu les choses promises, mais ils les ont vues de loin, crues et saluées, reconnaissant qu’ils étaient étrangers et voyageurs sur la terre. Ceux qui parlent ainsi montrent qu’ils cherchent un pays… Mais maintenant ils en désirent une meilleure, c’est-à-dire une céleste. C’est pourquoi Dieu n’a pas honte d’être appelé leur Dieu, car il leur a préparé une cité.

La terre promise aura son plein accomplissement dans le ciel, où il n’y aura plus de guerres, ni de bruits de guerres. Pourtant, il y’a même maintenant un lieu de sécurité et de stabilité pour les enfants de Dieu. Peut-être pas toujours de sécurité physique, mais un lieu de paix, de contentement et de sécurité spirituelle pour ceux qui cherchent vraiment ce meilleur pays.

Les débonnaires trouveront cette terre spirituelle et en feront leur demeure. Ceux qui luttent pour le droit à être laissés en paix et ceux qui l’estiment un devoir de réduire au silence tous ceux qui sont hostiles à leur croyance, se rendent incapables de reconnaître ce lieu de paix quand ils le voient. C’est l’héritage de ceux qui sont étrangers et voyageurs au milieu de la tourmente de ce monde.

Publié dans Apologétique | Marqué , , , , , , , | Laisser un commentaire

Le commencement de l’apologétique

Les hommes ont mépris pour la religion ; ils en ont haine et peur qu’elle soit vraie. Pour guérir cela, il faut commencer par montrer que la religion n’est point contraire à la raison ; vénérable, en donner respect ; la rendre aimable, faire souhaiter aux bons qu’elle fût vraie ; et puis montrer qu’elle est vraie.

Vénérable, parce qu’elle a bien connu l’homme ; aimable, parce qu’elle promet le vrai bien.

-Blaise Pascal

Publié dans Citations | Marqué , , , , , | Laisser un commentaire

Le bon usage des sacraments

Le second signe [par lequel l’Église de Dieu peut être connue] est l’usage biblique et juste des sacrements du Christ, à savoir le baptême de ceux qui, par la foi, sont nés de Dieu, qui se repent sincèrement, qui enterrent leurs péchés dans la mort de Christ, et se lèvent avec lui en nouveauté de vie; qui circoncisent le prépuce de leurs cœurs avec la circoncision de Christ, faite sans main; qui ont revêtu Christ et ont une conscience pure. De plus, la participation à la Sainte Cène du Seigneur par les pénitents, qui sont la chair de la chair du Christ et attendent la grâce, la réconciliation et la rémission de leurs péchés dans les mérites de la mort et du sang du Seigneur, qui marchent avec leurs frères dans l’amour, la paix et l’unité, qui sont conduits par l’Esprit du Seigneur dans toute vérité et justice, et qui prouvent par leur vie et par leurs fruits qu’ils sont l’Église et le peuple du Christ.

– Menno Simons

Publié dans Citations, Uncategorized | Marqué , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

L’humilité

L’humilité est une caractéristique essentielle du chrétien, et la soumission à Dieu aura toujours pour résultat  l’humilité; mais l’apparance d’humilité n’est pas toujours le résultat de la soumission à Dieu.

Que personne ne vous ravisse le prix par une humilité affectée (Colossiens 2.18 selon Ostervald révisée 1996).

Publié dans non categorisé | Marqué , , , | Laisser un commentaire

La volonté de l’homme

L’homme ne peut pas être sauvé par une acte de sa volonté;

mais, il ne peut pas être sauvé sans l’engagement de sa volonté.

C’est-à-dire que l’homme n’est ni autonome ni automate.

Il suit donc que le bon usage de la volonté de l’homme est de la soumettre à la volonté de Dieu.

Publié dans non categorisé | Marqué , , , , , , | Laisser un commentaire

Une pensée pour la semaine de 6 novembre

Si vous cherchez la paix de l’esprit,
il faut alors renoncer à refaire le monde.

Publié dans Citations | Marqué , , | Laisser un commentaire

Une pensée pour la semaine

Aucun attitude n’est sans doute aussi  destructive que l’indignation morale, car elle permet à l’envie et à la haine de se manifester sous le couvert de la vertu.

Publié dans Citations, Uncategorized | Marqué , , , , | Laisser un commentaire

Pensée pour la semaine

En haïssant nos ennemis, nous les avantageons beaucoup: nous leur donnons un grand pouvoir sur notre vie; pouvoir sur notre sommeil, notre appétit, notre pression, notre santé et notre tranquilité d’esprit.

-auteur inconnu

Publié dans Citations | Marqué , , , | Laisser un commentaire

La malnutrition spirituelle

À l’époque où nous vivions dans le sud-ouest de l’Ontario, nous avons voyagé vers la Saskatchewan tous les deux ans. Ce fut un voyage de 3,000 km et cela a pris 3 jours dans chaque sens. Les deux premiers jours, nous sommes partis tôt le matin et nous avons mangé chez les restos fast-food pour gagner du temps. Lorsque nous faisons des arrêts pour acheter de l’essence nous avons au même temps acheté  des boissons gazeuses et des collations pour nous soutenir pendant les heures sur la route. Le troisième jour, nous étions tous lassés de la restauration rapide et la malbouffe et nous nous sommes permis un vrai repas dans un vrai restaurant.

Nous aimons toujours la restauration rapide et la malbouffe, plus que serait bon pour notre santé. Mais nous savons qu’on ne peut pas vivre tout le temps sur un régime alimentaire comme ça. Même les restos fast-food annoncent maintenant des ingrédients frais avec moins d’additifs.

L’amour pour la restauration rapide et la malbouffe entre aussi dans le domaine spirituel. Beaucoup de chrétiens sont attirés par une nourriture spirituelle de saveur relevé et ne se concernent pas trop à sa valeur nutritive ou les additifs inconnus qu’elle pourrait contenir. Avec le temps, beaucoup, surtout les jeunes, se lassent du christianisme fast-food. Leur faim n’étant pas satisfait, ils concluent que cela est tout ce qu’il y a dans le christianisme et ils allaient chercher ailleurs quelque chose qui satisfera leur faim. Et ils continuent à chercher dans tous les mauvais endroits. Quelques-uns cherchent la nourriture solide dans la Parole de Dieu et en la communion de ceux qui prennent la vie chrétienne au sérieux.

Une partie de la faute pour le problème des chrétiens souffrant de malnutrition incombe à ceux qui devraient fournir la nourriture spirituelle. Les prédicateurs doivent passer moins de temps à étudier la psychologie et plus de temps dans une étude approfondie de la Parole de Dieu, moins de temps à essayer d’adapter les méthodes de marketing à l’évangélisation et plus de temps dans la prière, moins de temps à essayer d’attirer des nouvelles personnes à l’église et plus de temps de nourrir les âmes de ceux qui sont déjà .

Ce dernier point peut sembler contre-intuitif ; nous sommes dans une ère post-chrétienne et les communautés où nous vivons doivent être considérés comme des champs de mission. Mais, le prédicateur ne fait pas l’église, ce sont les laïcs qui la font. Nourrir les laïcs, leur montrer comment trouver la nutrition spirituelle solide pour eux-mêmes, puis laissez-les inviter d’autres personnes au banquet.

Publié dans non categorisé | Marqué , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Liberté de pensée

La liberté de pensée est une forteresse imprenable qu’aucune puissance humaine ne peut forcer. La violence ne peut jamais convaincre, il ne fait que des hypocrites. Quand les rois assument la responsabilité de diriger en matière de religion, au lieu de la protéger, ils l’amènent dans la servitude. Vous devez, par conséquent, accorder à tous une tolérance légale. Non pas en approuvant tout indifféremment, mais en tolérant avec patience ce que Dieu tolère. Efforcez-vous de manière appropriée à restaurer ceux qui sont induits en erreur, mais jamais par d’autres mesures que celles de la persuasion douce et bienveillante.

– François de Salignac de la Mothe-Fénelon

[Je fais ici quelque chose de terrible. J’ai trouvé ce texte en anglais et, incapable de trouver l’original, je l’ai retraduit dans la langue de départ. Je serais très reconnaissant si quelqu’un peut me dire où se trouve l’original.]

Publié dans Citations, Uncategorized | Marqué , , , , , , | Laisser un commentaire