Le travail acharné n’est pas une vertu chrétienne

Les robots arrivent. La technologie existe déjà qui pourrait éliminer presque la moitié des emplois au cours des dix prochaines années. Travailler plus fort ne va pas sauver votre emploi s’il se trouve sur cette liste. Travailler plus intelligemment ne le fera pas non plus. L’économie évolue et la meilleure façon de surmonter la vague de changement est de changer notre attitude à propos du travail.

Il y a quelques années, un magazine d’affaires a publié un sondage sur les qualités recherchées par les entreprises lors de l’embauche de nouveaux employés. Les deux premiers éléments de cette liste étaient un désir de servir les autres et de pouvoir travailler avec d’autres dans un environnement d’équipe. Ceux-ci ressemblent à des vertus chrétiennes, n’est-ce pas?

Arrêtons de dire aux jeunes qui entrent sur le marché du travail que s’ils veulent travailler très fort, ils auront toujours un emploi. Ce n’est pas nécessairement le cas. Surtout pas dans la prochaine transformation économique. Les anciens idéaux de l’effort individualiste sont sur le point d’être jetés à la poubelle.

Nous, chrétiens, avons absorbé une idée du monde autour de nous qui valorise une personne par ce qu’il produit. Nous espérons également que le succès équivaut à la capacité de dépenser davantage sur les choses que nous consommons. Pourrions-nous changer notre attitude de valoriser une personne pour ce qu’elle contribue au bien commun ? Cela semblerait plutôt un système de valeurs chrétien, à moins que nous n’essayions pas de mesurer cette contribution en dollars.

W. Edwards Deming est devenu un héros pour l’industrie japonaise quand il leur a montré comment améliorer la qualité de leurs produits dans les années qui ont suivi la Seconde Guerre mondiale. Ce n’était qu’en 1980, lorsque Deming avait 80 ans, que les entreprises américaines ont commencé à faire attention à ce qu’il avait à dire. Son analyse des méthodes américaines de gestion était dévastatrice. Il a déclaré aux entreprises qu’elles devaient faire disparaître la peur et éliminer les barrières entre les départements afin que tous puissent travailler ensemble pour le bien de l’entreprise. Il a condamné les examens annuels du rendement des employés, affirmant qu’ils obligent les employés à se concurrencer plutôt qu’à travailler ensemble pour le bien commun.

Dans le sondage cité plus tôt, le niveau d’instruction qu’on a atteint est arrivé près du fond dans la liste des qualités que les chefs d’entreprise cherchaient dans de nouvelles recrues. Les diplômés qui ont un morceau de papier montrant leur succès dans la salle de classe peuvent bien s’attendre à ce que les employeurs potentiels leur donnent un traitement préférentiel. Le problème est que les choses acquises dans la salle de classe n’ont généralement pas beaucoup de valeur pratique sur le lieu de travail.

Les employeurs veulent des employés qui souhaitent être des apprenants tout au long de la vie. Ils veulent simplement pouvoir les diriger vers l’apprentissage de choses qui s’appliqueront directement à leur travail et bénéficieront ainsi à l’entreprise. Il y a de nombreuses années, Henry Ford a déclaré : « Quiconque cesse d’apprendre est vieux, qu’il a vingt ans ou qu’il a quatre-vingts ans. Toute personne qui continue à apprendre reste jeune. La plus grande chose dans la vie est de garder votre esprit jeune. »

Pour mettre tout cela ensemble, en tant que chrétiens nous devrions enseigner la valeur d’un esprit de serviteur. Cela devrait être évident dans tous les domaines de la vie. Peut-on vraiment servir Dieu et ne pas être prêt à servir nos semblables ?

Des idées comme « Je sais mieux » ou « Je peux le faire mieux » ne devraient pas avoir de place dans la vie chrétienne. Nous ne devrions pas nous attendre à ce qu’ils soient utiles dans notre vie professionnelle. Le succès dans l’économie à venir ne va pas à celui qui travaille le plus dur pour prouver qu’il peut faire des choses plus vite et mieux que quelqu’un d’autre. La personne qui consacre ses efforts à la réussite de tout le groupe sera un membre précieux de toute équipe.

Advertisements

À propos de Bob Goodnough

Living today in the light of history and eternity.
Cette entrée, publiée dans non categorisé, est marquée , , , , , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s