Confession de foi des Vaudois, de l’an 1120

1. Nous croyons et tenons fermement tout ce qui est contenu dans les douze articles du Symbole, lequel est dit des Apôtres, tenons pour hérésie tout ce qui est en désaccord et non consonant avec les douze Articles.

2. Nous croyons en Dieu le Père, Fils et Saint-Esprit.

3. Nous recevons pour Saintes Écritures Canoniques les livres de la Sainte Bible.

(Ici ils ont énumérés tous les livres de l’Ancien Testament et du Nouveau Testament.)

Il y a aussi les livres Apocryphes, qui ne sont pas reçus des Hébreux, mais nous les lisons pour l’enseignement du peuple, non pas pour confirmer l’autorité des doctrines ecclésiastiques.

4. Les livres ci-dessus enseignent qu’il y a un Dieu tout-puissant, tout sage et tout bon qui par son bonté a fait toutes choses. Car il a formé Adam à son image et semblance, mais que par l’envie du Diable et par la désobéissance d’Adam, le péché est entré au monde et que nous sommes pécheurs en Adam et par Adam.

5. Que Christ a été promis aux pères, qui ont reçu la loi pour que par la loi ils connaissent leurs péchés, leur injustice et leur insuffisance, pour qu’ils désirent l’avènement de Christ pour satisfaire pour leurs péchés et pour accomplir la loi par lui-même.

6. Que Christ est né au temps ordonné par Dieu le Père, à savoir à l’heure que tout l’iniquité abondait et non pas à la cause de bons œuvres, car nous étions pécheurs, mais qu’il puisse nous faire grâce et miséricorde en étant fidèle.

7. Que Christ est notre vie, vérité, paix, justice, pasteur, avocat, offrande et prêtre, qui est mort pour le salut de tous ceux qui croient et est ressuscité pour notre justification.

8. Pareillement, nous tenons fermement qu’il n’y a aucun autre médiateur et avocat auprès du Père sinon Jésus-Christ, mais que la vierge Marie était sainte, humble et plein de grâce. Nous croyons ainsi de tous les autres saints qu’ils espèrent du ciel la résurrection au jour du jugement.

9. Nous croyons qu’après cette vie il y a seulement deux lieus, l’un pour les sauvés, lequel est appelé Paradis et l’autre pour les damnés, lequel est appelé Enfer. Nous renions absolument le Purgatoire, inventé par l’Antéchrist et enseigné contre la vérité.

10. Nous avons toujours considéré comme abominations innommables devant Dieu toutes les choses inventées des hommes comme les fêtes, les vigiles des saints, l’eau qu’ils disent béni, de s’abstenir certains jours des viandes et les choses pareilles, mai principalement les messes.

11. Nous considérons comme abomination et anti-chrétien tous les inventions humaines qui contournent ou qui sont préjudiciables à la liberté de l’Esprit.

12. Nous croyons que les sacrements sont des signes des choses saints, une forme visible de la grâce invisible, et le tenons bon que les fidèles utilisent lesdits signes ou formes visibles s’ils peuvent le faire. Toutefois nous croyons et tenons que les croyants peuvent être sauvés sans ces signes, s’il n’y a pas lieu ni moyen de les recevoir.

13. Nous ne connaissons d’autre sacrement que le baptême et la cène du Seigneur.

14. Nous devons honorer les pouvoirs séculiers en les étant assujettis, en obéissance et en payant les tributs.

Advertisements

À propos de Bob Goodnough

Living today in the light of history and eternity.
Cette entrée, publiée dans Confessions de foi, est marquée , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s