Bâtir votre maison sur le roc

petite_maison_blanche_saguenay-lac-saint-jean

Lorsque la petite maison blanche de Chicoutimi fut construite en 1890, la fondation et les murs du sous-sol étaient faits de poutres de bois. La maison a bien servi comme maison familiale pendant de nombreuses années. En juillet 1947, la rivière Chicoutimi déborda et l’eau se précipita sur les pentes rocheuses de la ville jusqu’au fleuve Saguenay. La maison n’était pas sérieusement endommagée, mais celui qui en était alors propriétaire voulut rendre plus sécuritaire la maison où il habitait avec sa jeune famille. Il a remplacé le sous-sol de bois avec un fait du béton qu’il a ancré dans la roche.

Dans la première moitié de juillet 1996, la pluie est tombée chaque jour dans la région du Saguenay. Le sol devenait saturé, les lacs, les réservoirs et les rivières se remplissaient à capacité. Puis un autre 275 mm de pluie est tombé en un jour, le 19ᵉ. L’eau ne pouvait plus être retenue et, pendant deux jours, un mur d’eau de deux mètres de profondeur se précipitait sur plusieurs kilomètres de la rive escarpée du fleuve Saguenay. Autant d’eau a coulé pendant ces deux jours que ce qui coule sur les chutes du Niagara en deux mois. Dix vies ont été perdues, 488 maisons ont été emportées, 1230 autres ont été endommagées. De nombreuses entreprises et d’autres structures ont été endommagées ou détruites.

Les maisons tout autour de la petite maison blanche étaient emportés, le sol autour des murs du sous-sol est disparu, mais la maison ancrée à la roche s’est tenu ferme dans le torrent furieux. Il est devenu un symbole d’espoir pour la communauté environnante ; des images de celui-ci ont apparu dans les médias dans le monde entier. Au temps du déluge elle appartenait toujours à la veuve de l’homme qui l’avait si bien bâti. Aujourd’hui, il abrite un musée du déluge.

C’est pourquoi, quiconque entend ces paroles que je dis et les met en pratique, sera semblable à un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc. La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et se sont jetés contre cette maison : elle n’est point tombée, parce qu’elle était fondée sur le roc. Mais quiconque entend ces paroles que je dis, et ne les met pas en pratique, sera semblable à un homme insensé qui a bâti sa maison sur le sable. La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et ont battu cette maison : elle est tombée, et sa ruine a été grande. (Matthieu 7.24-27).

Advertisements

À propos de Bob Goodnough

Living today in the light of history and eternity.
Cette entrée, publiée dans l'histoire, est marquée , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s