La noble leçon, continuée

Si quelque personne veut faire de bons œuvres
L’honneur de Dieu le Père devrait être le commencement
Et appeler l’aide de son Fils glorieux, fils chéri de la vierge Marie
Et le Saint-Esprit qui nous donne la bonne voie.
À ces trois, le Saint Trinité, n’étant qu’un Dieu, nous devrions prier,
Plein de toute puissance, toute sagesse et tout bonté.
Pour cela nous devrions souvent prier
Qu’il nous donne la force de rencontrer nos ennemis
Que nous les puissions vaincre avant notre fin
Lesquels sont le monde, le diable et la chair,
Et qu’il nous donne la sagesse, accompagné par le bonté
Que nous puissions connaître la voie de la vérité,
Et garder pur l’âme que Dieu nous a donné.
L’âme et le corps dans la voie de charité,
Aussi que nous aimions le Sainte Trinité
Et le prochain, car Dieu l’a commandé.
Non seulement ceux qui nous fassent le bien,
Mais aussi ceux qui nous fassent le mal
Ayant ferme espérance dans le roi du ciel
Qu’à la fin il nous reçoive dans sa demeure glorieuse.

Maintenant, celui qui ne fasse pas ce qui est contenu dans cette leçon,
N’entrera pas dans la sainte maison.
Il n’est pas difficile à se tenir avec les gens avares
Qui aiment l’or et l’argent
Et qui rejette les promesses de Dieu,
Qui ne gardent ni la loi ni les commandements,
Ni les font garder par les gens bons,
Mais les empêchent avec toute leur puissance.
Comment est-ce que ce mal est entré dans l’humanité?
Parce que Adam a péché dès le commencement,
Car il a mangé de la pomme que leur était défendu
Et de lui est germé le semence du mal,
Et apporté le mort à sa postérité.
Bien peut-on dire que c’était un mal morceau.
Mais Christ a racheté les bons par sa passion,
Mais nous trouvons en cette leçon
Qu’Adam n’a pas cru Dieu son Créateur.
Nous pouvons voir aussi de nos jours
Que les hommes abandonnent Dieu le Père omnipotent
Et croient aux idoles à leur destruction.
Ce qui est défendu par la loi dès la commencement
Appelé loi naturel, commun à tous les gens
Lequel Die plaça au cœur du premier homme qu’il a formé
Lui donnant le pouvoir de faire le bien ou le mal.
Le mal il lui a défendu, le bien il lui a commandé.
Ceci vous pouvez voir a été mal gardé
Car nous avons laissé le bien pour faire le mal,
Comme a fait Caïn, le premier fils d’Adam
Qui a tué son frère Abel sans aucune cause,
Sauf qu’il a été bon,
Et avait sa foi en le Seigneur et non en aucun créature.
Ici nous prenons exemple de la loi de la nature,
Laquelle nous avons violée et transgressée.
Péché contre le Créateur et offensé le créature.

– à suivre –

Advertisements

À propos de Bob Goodnough

Living today in the light of history and eternity.
Cette entrée, publiée dans Confessions de foi, est marquée , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s