La première résurrection

(Extrait d’un article écrit par Menno Simons dans l’an 1536.)

Réveille-toi, toi qui dors, relève-toi d’entre les morts, et Christ t’éclairera. Éphésiens 5.14. L’Écriture rend témoignage à deux manières de résurrection : à savoir, corporellement au dernier jour, touchant la mort du corps et spirituellement touchant la mort du péché pour vivre en nouveauté de vie selon Dieu et la conscience.

Or comment l’homme doit être mortifié, réveillé et spirituellement ressuscité du corps de péché, l’Écriture Sainte le nous montre en plusieurs lieux. Même Saint Paul nous admoneste ainsi, disant : Dépouillez-vous, eu égard à votre vie passée, du vieil homme qui se corrompt par les convoitises trompeuses, à être renouvelés dans l’esprit de votre intelligence, et revêtez l’homme nouveau, créé selon Dieu dans une justice et un sainteté qui produit la vérité. Éphésiens 4.22-24. Aussi : Faites donc mourir les membres qui sont sur la terre, l’impudicité, l’impureté, les passions, les mauvais désirs, et la cupidité, qui est une idolâtrie. Ne mentez pas les uns aux autres, vous étant dépouillés du vieil homme et de ses œuvres, et ayant revêtu l’homme nouveau, qui se renouvelle, dans la connaissance, selon l’image de celui qui l’a créé. Colossiens 3.5,9-10,

Ainsi qu’une personne malade souffre peine et tourment en son corps et finalement la mort, qui est amère et pesant à la chair, avant de ressusciter corporellement, pareillement nul ne peut ressusciter spirituellement de la mort du péché s’il n’a pas premièrement ressenti la charge et le douleur du péché, qui est la vraie repentance, et s’il n’est pas finalement mort au péché, le faisant mourir et l’ensevelissant.

Il faut donc mes chers et bien-aimés, que nous soyons morts au péché, morts avec Christ, pour être vivifié avec lui. Car nul ne peut réjouir avec Christ s’il ne souffre pas premièrement avec lui. Cette résurrection spirituelle se montre en la personne régénérée et née de nouveau par un recherche du sainteté, sans lequel nul ne verra le Seigneur.

Ceci est donc la première résurrection. Car si nous sommes ensevelis avec lui à la conformité à sa mort, à savoir par la mortification du péché et de la nature terrestre d’Adam avec tous ses fruits mauvaises, concupiscences et désirs, nous serons aussi ressuscites à la conformité de sa résurrection, sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, à ce que le corps du péché fut détruit, afin que nous ne servions plus le péché, et que nous tenions le vrai Sabbat en Christ, cessant nos œuvres charnels.

Advertisements

À propos de Bob Goodnough

Living today in the light of history and eternity.
Cette entrée, publiée dans document anciens, est marquée , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s